Ces renseignements ne devraient pas remplacer les soins et les conseils médicaux de votre médecin. Ce dernier peut recommander des variations au traitement tenant compte de votre situation et de votre état.

    La nutrition et le développement de l'enfant
C'est pour bientôt ?
Votre bébé arrive dans quelques jours et vous hésitez encore dans le choix de la meilleure méthode d'alimentation qui vous conviendra à vous et à votre bébé.

 
    I- Le lait maternel :
Il y a plusieurs bonnes raisons d'allaiter votre enfant. Le lait maternel est l'aliment le plus nourrissant que vous puissiez lui donner :
  - Renferme les substances nutritives et les vitamines dont a besoin le nourrisson ;
  - Il risque moins de provoquer des problèmes d'alimentation au cours des semaines qui suivent la naissance(exemple : il est facile à digérer), transmet au bébé une immunité contre certaines maladies infectieuses, (les infections pulmonaires ou intestinales) et stimule le développement du système de défense de l'enfant.
  - La mère produit une quantité de lait suffisante pour combler les besoins de son bébé.
   



Une intimité toute spéciale :
L'allaitement naturel permet à la mère et à l'enfant de faire connaissance et de nouer des liens étroits qui auront un impact positif et durable :
  - Nourrissez votre enfant dans un environnement calme et douillet. votre bébé sucera le sein avec plus de force et le lait coulera plus facilement si vous êtes tous les deux à l'aise.
  - Portez des vêtements larges et confortables pour faciliter l'allaitement. En public, portez une blouse ample qui cachera votre sein au moment de la tétée.

Pratique... économique
Pas de biberon à stériliser ou réchauffer au milieu de la nuit, et pas de biberon à trimballer quand vous sortez promener avec votre bébé. L'allaitement est une solution simple, naturelle et économique.

Le sevrage du nourrisson
L'allaitement naturel est toujours bénéfique à l'enfant. On le recommande pour une durée d'au moins six mois et plusieurs médecins sont de l'avis qu'il devrait être poursuivi au-delà de six mois si le bébé grandit bien et s'il est en bonne santé. La décision de sevrer votre enfant en est une qui vous revient(on peut interrompre l'allaitement quand le bébé perce ses dents, lorsque la maman reprend son travail. Quelquefois, le bébé se chargera lui-même de choisir le moment de son sevrage(parce que le lait seul ne lui suffit plus, ou bien il refusera le sein, tout simplement). Il n'y a pas de " meilleur moment " pour procéder au sevrage, pourvu qu'il consomme d'autres aliments nourrissants depuis l'âge de six mois.

    II- L'allaitement au biberon
Bien que l'allaitement naturel soit la meilleure façon d'allaiter le bébé, le choix du biberon se montre parfois nécessaire.
Le grand point positif de cet allaitement est que celui qui le désire, quel qu'il soit, peut partager ce moment avec le bébé, et donc vous relayer.
Le fait que l'on puisse suivre correctement les quantités ingurgitées n'est pas négligeable. Par-contre lorsqu'on se déplace, cela commence à ressembler à un mini déménagement (biberons, boîte de lait, chauffe-biberon, stérilisateur, etc.). Et ce lait n'est que du lait reconstitué, il ne vaut pas le lait maternel. Mais là encore, c'est vous qui décidez et votre décision sera la meilleure.
   


A quel rythme donner le biberon ?
Comme pour l'allaitement maternel, donnez le biberon à la demande. Au début environ 8 biberons par jour. Laissez toujours 2 heures minimum et 5 heures maximum entre deux repas.
Le bébé se réglera tout seul, au fur et à mesure il prendra un rythme bien régulier.

Comment donner le biberon ?
Installez-vous confortablement assis au calme, le bébé en position semi-assise, sa tête bien calée sur votre bras. Testez la température du lait en versant quelques gouttes de lait sur la partie interne du poignet (à l'endroit où on prend le pouls).
Proposez la tétine bien remplie de lait afin que bébé n'avale pas de l'air.
Pendant le repas, parlez-lui ou chantez-lui. Sauf le biberon de nuit, pendant lequel vous prendrez soin de n'allumer qu'une petite veilleuse pour lui permettre de faire la différence entre la nuit et le jour.
Ne le forcez jamais à finir son biberon s'il n'en veut plus, il ne mange que ce dont il a besoin. Jetez le reste de lait. A l'inverse, s'il pleure après son biberon vide, c'est peut-être parce qu'il en veut encore !
Afin d'éviter les accidents, ne laissez pas boire votre enfant seul, et sans le surveiller avant qu'il soit en âge de se tenir assis correctement.

Composition des biberons
Il est préférable de prendre une eau faiblement minéralisée ou une eau de source recommandée pour les biberons. Vous pouvez exceptionnellement faire bouillir pendant 25 minutes de l'eau du robinet. Dès que bébé se mettra à manger à la cuillère, ou à tout porter à sa bouche, vous pourrez utiliser l'eau du robinet.
Jusqu'à la fin du 4ème mois, il faut utiliser un lait 1er âge. En général une mesure de lait arasée pour 30 ml d'eau. Il en existe plusieurs marques que vous trouverez dans n'importe quelle grande surface.
A partir du 5ème mois et ce jusqu'à un an, vous prendrez un lait 2ème âge plus riche en fer et jusqu'à un an (de préférence de la même marque que la précédente). Il vaut mieux rester fidèle à une marque car les compositions ne sont peut-être pas toujours identiques. Cependant, il est tout à fait possible d'en prendre une autre momentanément si vous êtes à court. Certaines marques proposent des packs de lait liquide prêt à boire, c'est très pratique lorsqu'on se déplace mais plus coûteux !(pub lait pour bébé)

    III- L'introduction aux aliments solides
Les tout-petits n'ont généralement pas besoin d'aliments solides avant l'âge de quatre mois, et plusieurs peuvent s'en passer jusqu'à l'âge de six mois. Sur le plan nutritif, les aliments solides ne sont pas nécessaires avant ce stade; la plupart des bébés sont incapables de les digérer, et de plus, ils ne contrôlent pas encore les muscles qui servent à les avaler.
Si votre bébé ne prend plus de poids et semble mécontent après le sein ou le biberon, c'est qu'il est probablement temps d'introduire régulièrement des aliments solides, servis de concert avec votre lait ou sa formule habituelle. Si, par contre, votre bébé grossit normalement (ce que votre médecin confirme), il n'est pas nécessaire d'introduire les aliments solides avant l'âge de six mois. (Consultez toutefois votre médecin puisqu'il y a plusieurs raisons au ralentissement d'un gain de poids…)
 



L'alimentation de bébé de 4 à 5 mois : la diversification
L'alimentation du bébé, Les premiers fruits et premiers légumes, se fait plus tardivement à l'heure actuelle afin de limiter les allergies.
Votre enfant a maintenant un système digestif assez mature pour découvrir des textures différentes et de nouveaux aliments. Les mamans qui allaitent doivent aussi commencer à diversifier l'alimentation par des petits pots donnés à la cuillère après la tétée. Leur introduction doit être très progressive.
  - côté fruits : commencez par les compotes de pommes, poires, coings (surtout en cas diarrhées) puis pêches, abricots, prunes.
  - côté légumes : purée de pommes de terre, carottes, haricots verts
  - les céréales pour les gloutons : céréales sans gluten à raison d'une à trois cuillerées à café dans le biberon du matin ou du soir
  - biscuits pour bébé : spécial nourrisson qui fondent dans la bouche.
  - jus de fruits : pour bébé à la fin d'un repas à raison de 30 ml à chaque fois.
Les laits de suite
Les bébés nourris au biberon ont désormais besoin d'un lait dit 2ème âge plus adapté à leurs besoins. Pour les bébés allaités au sein, le lait maternel convient encore très bien puisque sa composition évolue avec l'âge de l'enfant. Le lait est l'élément le plus important de l'alimentation de bébé et le seul qui soit indispensable.
  - L'alimentation de bébé à partir de 5-6 mois : les repas à la cuillère :
L'alimentation de bébé par la viande et le poisson peuvent être proposés dès l'âge de 5 mois (pas avant car ils imposent un travail supplémentaire aux reins). Comme pour les fruits et les légumes, l'initiation se fait progressivement en proposant de très petites quantités au départ, toujours bien mixées.
  - la viande riche en protéines, fer, soufre, potassium, vit. B et PP, les premières proposées à bébé sont : le bœuf, l'agneau, le veau, le poulet, la dinde, . Les abats sont à éviter ; la viande rouge n'est pas plus nourrissante.
  - le poisson est excellent maigre, poché, au court-bouillon, à la vapeur : cabillaud, limande, sole, raie, turbot, daurade, merlan, truite.
  - le jaune d'œuf dur, à partir de 6 mois, quelques miettes au départ pour vérifier que bébé n'a pas d'allergie : c'est un aliment très complet. (Le blanc pas avant 1 an).
  - les produits laitiers dès 5 mois peuvent être proposés : yaourts, petits-suisses et fromage blanc mais ils ne doivent pas remplacer le lait de suite.
* De 8 à 12 mois on passe du " tout mixé " au " tout écrasé ".
Si votre bébé ne veut pas manger à la cuillère ou s'il n'accepte pas les petits grumeaux, s'il refuse de tenir seul son biberon à l'âge où d'autres le font, ne vous inquiétez pas. Laissez-lui la liberté de s'épanouir. Chaque enfant est unique et grandit à sa manière.


Si un enfant reçoit, en plus d'une nutrition et de soins de santé appropriés, beaucoup d'amour et d'attention, son développement mental sera harmonieux lui aussi !!!


Nos références
     
http://www.abc-enfance.com/encyclop/articles/189.htm
     
http://www.abc-enfance.com/encyclop/articles/187.htm
     
http://www.abc-enfance.com/encyclop/articles/188.htm
     
http://www.heinzbaby.com\francais\parents.html
     
http://www.heinzbaby.com\francais\startingright\brfeed.htm
     
http://www.heinzbaby.com\francais\startingright\formfeed.htm
     
http://www.heinzbaby.com\francais\startingright\solids.htm

ConceptionHamassi

PrécédenteSuivante

RéalisationHopital dellys

Copyright © 2001 [Hôpital de Dellys]. Tous droits réservés. -  Révision : 09 Juillet 2001.